On va utiliser les EPA et DHA des poissons des mers froides : anchois, sardines, maquereaux.

On peut faire un peeling doux ou moyen en été avec un protection solaire par écran total un mois après le peeling.

Oui, la ride du lion est souvent traitée par l’association de l’injection de Botox avec pour complément une injection d’acide hyaluronique.

Il s’agit d’un traitement de prévention du vieillissement, il faudrait commencer avant que les rides soient trop profondes.

Grâce à un dosage approprié, seul le muscle contracté sous la ride d’expression est concerné par le relâchement. Les autres parties du visage ne sont pas affectées.

Le Botox est utilisé depuis des années en ophtalmologie, en neurologie et en dermatologie, ce qui donne le recul nécessaire pour affirmer qu’il est sans danger.

Oui et non ! La sensation est variable selon les patients, la zone traitée ; les sensations sont très brèves et le système de refroidissement du laser Gentlelase les atténue bien.

Le laser permet d’obtenir une destruction des poils touchés, mais il reste toujours un duvet et des poils plus fins. Dans les zones où la pilosité est fortement hormonodépendante le duvet peut continuer à se transformer en poils terminaux et à reconstituer une pilosité (également possible lors d’une grossesse, à la ménopause… )

L’émission laser est bien connue et n’entraîne aucun risque cancérigène. Bien adapté à la peau, il n’y a pas de risque de brûlure. Seuls les yeux doivent être protégés avec des lunettes adaptées.